« Limaniya » chez les Malinkés en Afrique de l'ouest signifie « la tolérance ». La tolérance à travers le geste, la parole et l'expression. Cette tolérance qui permet à chacun d'aller vers l'autre.

C'est l'énergie vitale, emblème de l'acceptation et de l'unité terrestre. C'est le lien qui permet de réunir nos communautés aux cultures multiples et diverses. Ce qui sacralise le partage. La Cie Akli B.K découle de l'association Limaniya et symbolise une idée de la tolérance. Limaniya Cie Akli B.K a pour objectif le développement de pratiques artistiques relevant du domaine du spectacle vivant : Danse - Musique - Conte - Chant. Elle regroupe des artistes polyvalents désirant partager leurs différents univers dans le but de sensibiliser et de promouvoir la création et l'enseignement artistique dans le monde du spectacle vivant sur 3 axes :

  • La mise en oeuvre de tout type de recherche sur la performance, la réalisation et la production de créations artistiques
  • Des activités d'initiation et de formation dans les domaines de la danse, la musique, le chant pouvant s'élargir d'autres univers artistiques.
  • L'organisation de prestation : cours, ateliers, stages de danse africaine, contemporaine, afro contemporaine, afro rural, ainsi que la percussion africaine et corporelle. Manifestations et colloques, cycles de conférence relevant du domaine socio-culturel.

Boureima Kienou, directeur artistique et chorégraphe de la Cie AKLI B.K cordonne la création et l'enseignement artistique. Il invite un large public à suivre son univers artistique pluri-forme, son lien à la nature et au sacré, à la création et la transmission. L'artiste nous mène sur les traces de son cheminement d'homme, de passeur et d'artiste avec amour, humour et folie.
À travers les créations chorégraphique de La Cie Akli B.K, il interroge l'écho d'une réalité brûlante : l'exil, le regard de sur l'autre, la joie profonde du partage, la confrontation de nos cultures, l'urgence de se (re)connaître... À travers la danse et la musique, mais aussi le théâtre, les contes, la photo, la peinture et la poésie.

« Et si la danse est un engagement, manifestons-nous »